Elisabeth Da Costa
Naturopathie à Amnéville-les-Thermes

"Nos corps sont jardins, nos décisions nos jardiniers"

W. Shakespeare

Nutrition à Amnéville-les-Thermes

Nutrition

Nutrition

L’alimentation joue un rôle essentiel pour notre équilibre et notre survie. C'est un des piliers de la Naturopathie car ce que nous mangeons joue un rôle essentiel au bon équilibre de notre organisme. Les aliments nourrissent nos cellules et produisent l’énergie nécessaire pour nous maintenir en vie. Dès la naissance, le premier instinct naturel de survie apparaît chez le nourrisson : se nourrir en recherchant le lait.  Notre organisme est programmé naturellement à rechercher des aliments pour nourrir nos cellules et survivre. Cette alimentation, elle nous est donnée par notre nature bienveillante.

Les aliments, oui mais lesquels ?

Les aliments sont définis comme des substances qui vont servir de nutrition à un être vivant. Cette nutrition extérieure va lancer un ensemble de processus d’assimilation et de dégradation des aliments qui ont lieu dans l’organisme, lui permettant ainsi d’assurer ses fonctions vitales.

La dégradation et l’assimilation des nutriments se fait grâce à un procédé naturel mécanique et chimique de notre corps qui débute par la bouche et se termine par notre gros intestin. Apporter les bons aliments sains et riches en nutriments, c’est permettre à nos cellules de se nourrir sainement.

Les aliments sont répartis en 3 groupes dits macronutriments

Les protéines

elles représentent en moyenne 10 à 15% de notre apport énergétique. Leur rôle principal est de participer à la construction des cellules, les réparer, mais aussi de participer au bon fonctionnement des hormones, des neurotransmetteurs.

Parmi les protéines, on distingue les protéines animales (viande, poisson, œufs) et les protéines végétales (légumineuse, céréale, fruits oléagineux, tofu…)

Les lipides

Elles représentent 30 à 35% de l’apport énergétique total pour un adulte, et bien plus pour un enfant (0-3 ans).

Les lipides permettent entre autres à améliorer la fluidité des cellules, constituer une réserve énergétique de notre organisme et assurer l’absorption et le transport des vitamines liposolubles. Elles sont aussi précurseurs de certaines hormones.

On trouve notamment les lipides dans les poissons gras (saumon, hareng, sardine, maquereau…), dans les oléagineux, huiles végétales.

Les glucides

Elles représentent 50 à 60% de notre apport énergétique. Leur rôle primaire est effectivement de fournir de l’énergie au cerveau (un grand gourmand) et aux muscles. 

Les glucides se trouvent notamment dans les légumes, les céréales, les féculents, les tubercules et les produits laitiers.

Ces macronutriments vont ainsi être transformés en petites molécules par notre système digestif pour être ensuite assimilés.

Dans les aliments, on trouve également des micronutriments. Ce sont des éléments essentiels pour optimiser le fonctionnement de l’organisme. Ils n’ont pas de valeur énergétique mais son indissociable à un bon fonctionnement de nos cellules. Bien que la quantité soit minime, elle joue un rôle déterminant.

On distingue 4 grandes catégories

  • Les vitamines : on les trouve dans les aliments. Il existe des vitamines hydrosolubles (vitamine B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C) et liposolubles (A, D, E K qui sont stockées). Elles ont toutes des rôles différents, mais le premier signe de carence reste la fatigue.
  • Les minéraux : ils se trouvent en quantité illimitée dans la nature, l’eau, les roches. Il existe 22 minéraux dont 7 majeurs : calcium, potassium, soufre, magnésium, phosphore, sodium et chlore.
  • Les oligo-éléments : ce sont des sels minéraux nécessaires à la vie d’un organisme. On en décompte 15 au total dont le fer, le zinc, le cuivre, le fluor, l’iode, le chrome et le sélénium.

Une carence en micronutrition peut être due à diverse causes telles qu' un déséquilibre alimentaire (régime restrictif, pauvreté des sols, modes de cuisson inadaptés),  un désordre d’assimilation (système digestif n’arrivant pas à absorber les micronutriments dû à un déséquilibre), une mauvaise utilisation dues par des aliments empêchant la bonne assimilation (café, tabac, alcool…) ou encore lorsqu’on traverse un moment précis de notre vie qui nécessite une plus grande quantité de micronutriments (grossesse, vieillissement, ménopause, sportif de haut niveau…). 

Apporter, ajuster, rééquilibrer son alimentation est déjà un premier pas vers un bon équilibre. Une action minime sur votre alimentation  peut parfois suffire pour aider votre corps à retrouver son potentiel. Il est important de favoriser des aliments sains (légumes, fruits, oléagineux…) tout en lui assurant un apport adapté de protéines (animales et/ou végétales) et  glucides riches en nutriments (riz, sarrasin, quinoa, pommes de terre). Eviter les aliments transformés par l’agro-industrie, trop riche en graisse saturée, en conservateurs qui risquent de provoquer des déséquilibres.

Il est ici question de trouver un équilibre alimentaire qui vous corresponde sans créer de frustration. Le rôle du naturopathe est donc de vous amener vers une alimentation saine mais gourmande aussi.

Venez rencontrer un naturopathe pour découvrir votre alimentation adaptée à votre équilibre !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.