Elisabeth Da Costa
Naturopathie à Amnéville-les-Thermes

Il était une fois des kilos en trop et ses régimes restrictifs...

Les beaux jours arrivent et l’envie de perdre quelques kilos pointent le bout de son nez. Une envie qui peut vite se transformer en une obsession. Pour assouvir cette attente, ça y est on est boosté, focalisé et on commence à chercher le régime qui sera le plus adapté pour perdre le plus vite ses kilos en trop qu’on remarque chaque matin devant notre miroir.

Les magazines, les publicités au remède ou régime miracle qui répondront vite à cette attente de perdre du poids se bousculent pour vous séduire.

Mais au final qu’est-ce qu’un régime alimentaire ? Ce dernier est défini comme étant une façon de s’alimenter et de se nourrir. Il existe une multitude de régimes (le végétarisme, le végétalisme, le véganisme, le cétogène…), mais les régimes ne sont pas à prendre à la légère et certains peuvent être dangereux tant pour la santé que pour le psychisme.

La plupart du temps la recette miracle pour perdre du poids en suivant un régime amaigrissant est de supprimer un groupe d’aliment, accusé d’être l’élément perturbateur pour maintenir son poids idéal, son poids dans lequel on aura une meilleure image de nous-même. Alors on fait la guerre au gras, au sucre, au glucide… on supprime ces aliments. On supprime un repas même si on a très faim. Effectivement, ce genre de pratique va permettre de voir son poids sur la balance diminué. Cependant, une fois le chiffre atteint, on s’autorise à reprendre son alimentation habituelle. Malheureusement, le terrible effet YOYO, c’est-à-dire ce processus qui décrit la perte de poids rapide mais qui entraîne une reprise de ce dernier aussi rapide et voire plus importante que celle du point de départ, frappe à notre porte et revoilà à vitesse grand V nos kilos perdus, plus quelques nouveaux amis en guide de cadeau. Alors comment éviter l’effet yoyo et perdre du poids ? 

Il est important dans un premier temps de comprendre l’arrivée de ces kilos en trop que nous cherchons à perdre. Plusieurs facteurs peuvent enclencher une prise de poids, dans cet article je vais essentiellement m’intéresser à celui du déséquilibre entre l’apport alimentaire et les dépenses énergétiques. Un autre article suivra sur les autres facteurs pouvant enclencher du surpoids.

Bien souvent, une prise de kilos en trop est le fruit d’un déséquilibre entre les calories consommées et dépensées. Ainsi, notre apport alimentaire est supérieur à nos dépenses énergétiques. En résumé, on mange trop et on bouge peu. On mange bien souvent trop gras, sucré, salé sans parler des aliments issus de l’industrie agroalimentaire où le sucre et le sel se cachent. Cette alimentation est d’une part trop riche mais d’autre part appauvrit en vitamines, minéraux et micronutriments. S’ajoute à cette alimentation une baisse de la dépense énergétique, c’est-à-dire de notre activité et exercice physique. Sans utiliser cet apport énergétique, notre corps décide de le stocker ne sachant pas quoi faire de ce surplus alimentaire et la prise des kilos se fait automatiquement.

Bien souvent, on mange trop et on bouge peu dans certaines périodes de notre vie, notamment en période hivernale par exemple où on laisse place à plus d’aliments riches et réconfortants avec une plus grande place à la sédentarité. Et ce déséquilibre a été encore plus marqué suite aux diverses périodes de confinement, couvre-feu, télétravail que nous traversons actuellement depuis plus d’un an.

Ainsi, la clé à retrouver son poids de forme, c’est-à-dire le poids à atteindre pour être en bonne santé, se trouve dans l’équilibre de l’apport et la dépense énergétique.

L'équilibre alimentaire, la clé!

Dans un premier temps, on va rééquilibrer notre apport alimentaire. Ici, je ne parle pas de compter les calories mais plutôt d’apporter à votre corps les nutriments nécessaires pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête. Il s’agit de suivre un rééquilibrage alimentaire dont voici les quelques grandes lignes :

  • On mise sur l’apport de crudités, légumes à chaque repas (légumes de saison bio de préférence) riches en vitamines, en enzymes et micronutriments
  • On inclut des protéines animales (viandes blanches, poissons gras et blanc, œufs, viande rouge avec 5% de matière grasse…) et végétales (légumineuses : lentilles corail, pois chiche, haricots rouges). Les protéines animales sont à favoriser à midi pour une bonne assimilation et digestion.
  • On apporte une portion de glucides (riz semi complet, pâtes complètes, quinoa, millet, polenta, pommes de terre, patate douce…) ou une tranche de pain complet/épeautre
  • On mise sur des huiles froides de 1ères pressions riche en oméga 3 (huile de colza, lin, cameline…), oméga 6 (huile de noix, sésame, pépin de raison...) et oméga 9 (huile d'olive)
  • On favorise les cuissons à la vapeur, au wok, à l’étouffée
  • On prend une collation si on a faim à 16h-17h, mais une collation saine avec des fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes), fruits séchés (figue, abricot, datte) ou fruit de saison bio, et on s’autorise du chocolat, mais pas n’importe lequel celui à +70 % minimum.
  • On évite de sauter un repas si on a faim
  • On s’écoute pour ressentir la satiété
  • On prend le temps de manger en pleine conscience en évitant la télévision, le portable…
  • On pense à bien mastiquer pour assurer une bonne assimilation et digestion des aliments
  • On diversifie ses plats pour diversifier ses nutriments
  • On favorise le fait maison pour éviter les plats issus de l’industrie agroalimentaire, riches en sucre, gras, sel
  • On s’hydrate en buvant de l’eau et tisanes tout le long de la journée
  • On mange des quantités raisonnables (on se sert une fois)

 

Ce rééquilibrage alimentaire doit s’inscrire dans nos habitudes. Cela prend du temps, il paraît qu’on met 21 jours à changer ses habitudes, alors on se laisse le temps. On accepte de suivre une alimentation équilibrée et saine à 80% de son temps et les 20% restant on s’autorise à se faire plaisir. Créer une restriction provoque une obsession qui risque d’entraîner une compulsion alimentaire.

L'activité physique, une habitude!

On accompagne cette alimentation saine et nutritive pour son organisme en pratiquant une activité physique. Il est important de bouger pour favoriser la dépense énergétique. Notre mode de vie actuelle favorise la sédentarité, alors que nous sommes faits pour bouger. Il est important de trouver une activité physique journalière qui vous apporte de la joie et de la bonne humeur. Cela peut être dans un premier temps de la marche, des déplacements à pied, à vélo, en trottinette, favoriser les escaliers à l’ascenseur, faire du jardinage… Mais aussi et surtout pratiquer un sport apprécié 2-3 fois par semaine est essentiel pour l’organisme physique et psychique. Trouver celui qui vous fait vibrer et qui vous donne la patate ! Ainsi, si vous n’aimez pas courir, ne vous forcez pas à aller courir car tout le monde autour de vous le fait. Il s’agit de s’écouter et de trouver une activité que vous appréciez : la danse, le yoga, le vélo, les cours collectifs de fitness, le tennis, le foot, la piscine et bien d’autres encore. Tester, ne vous découragez pas si vous n’avez pas aimé un sport, un autre est fait pour vous ! Intégrer ce sport dans votre agenda, fixez vous le jour et l’heure pour la pratique de votre sport pour éviter tout désistement et excuses !

 

Donc, je vous encourage vivement à favoriser un rééquilibrage alimentaire et à adopter dans votre quotidien des moments pour vous dépenser physiquement plutôt qu’un régime restrictif si vous cherchez à perdre et à ne pas retrouver ces kilos superflus. N’hésitez pas à contacter un naturopathe qui saura vous accompagner dans votre démarche pour retrouver votre poids forme !

Le surpoids peut aussi être lié à une difficulté à perdre et cela provient d’autre facteurs plus complexes. Cela fera l’objet d’un prochain article sur mon blog. Alors à très bientôt !

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.